Bonjour à tous,

Bon, normalement je fais un article annuel sur l’état du blog à sa date anniversaire (le 30 octobre), mais là je m’y prends un peu à l’avance. On va faire un petit point sur mon état, celui du blog et on va aussi aborder l’état du libre au passage.

Le rythme de publication

Si vous suivez le blog par votre flux RSS, Twitter ou le Journal du Hacker vous aurez remarqué que je suis passé d’un article publié par mois à un tous les 3 jours.

La raison principale à ça c’est que j’ai perdu mon emploi fin juin et j’ai donc fatalement beaucoup plus de temps pour me former et donc vous parler de pleins trucs (vu que l’été est une période morte pour l’emploi à Genève dans le service).

Car oui, aucun temps de formation n’était prévu / autorisé dans mon ancien travail et avec mes horaires de fou je pouvais difficilement me former et en plus maintenir le blog (5h-19/20h les journées).

J’en ai donc profité pour me lancer sur Ansible (merci à @Flemzord qui m’a quand même poussé à m’en servir) et j’ai repris toutes mes connaissances sur VMWare à zéro en suivant les cours officiels ce qui a amené les articles sur NSX et Veeam.

Encore quelques articles sur Ansible et je vous reparlerais de technos VMWare d’ailleurs, j’ai rien publié depuis un moment, car j’attendais des pièces pour booster un peu le labo.

J’ai également des articles sur du Clustering avec Windows Serveur 2016 en préparation (qui devraient sortir avant la version finale de Serveur 2016) et aussi des articles sur Docker, ce dernier est une grande nouveauté dans ces contrées obscures.

Dernière chose, j’en ai (enfin) profité pour lancer mon blog en Anglais au passage : https://enter.thewhiterabbit.space/

Les visites et le financement du site

C’est simple, il n’y a jamais eu autant de visites. Je touche les 30000 visiteurs par mois notamment grâce à mes articles sur Windows et aux partages fréquents de mes articles sur Le Journal du Hacker (merci à @carl_chenet).

En revanche au niveau du financement ça n’a jamais été aussi faible. Le blog a été entièrement financé par les donations entre mi 2013 – fin 2015 (hébergement + ndd).

Depuis le 1er janvier 2016 c’est relativement faible par contre, hormis A.E.H (corse – 20€) et C.C. (FRM – 5€) un grand merci à eux, c’est le vide intersidéral au niveau des dons, mais si je pense m’en sortir bien mieux depuis les débuts du blog que beaucoup d’autres de ce côté la (presque 400€ de dons en 2015 qui ont étés intégralement utilisés pour le site).

La raison de ce vide au niveau du financement c’est qu’Internet est en pleine mutation.

Les gens n’acceptent plus de donner sans contreparties (en raison du contexte morose, j’imagine) et surtout les gens ne veulent plus de sites web criblés de publicités. Le problème c’est qu’ils n’en sont pas non plus d’accord pour payer pour du contenu (pour l’instant). On verra donc ce que ça donne dans l’avenir.

Un petit point sur le monde du libre et de l’open source

Bon, pour ceux qui débarquent, sachez que je suis assez ouvert et que j’utilise aussi bien des technos propriétaires que des technos libres et/ou open source sans que ça me pose de problèmes particuliers.

Dans les OS que je j’utilise quotidiennement il y’a Windows 10, Debian 8 et FreeBSD 10.3 (bien que j’en parle rarement, mais c’est prévu aussi).

Et évidemment sur le blog on parle de tout ça, il y’a aussi beaucoup de VMWare et Veeam (et pas de virtu libre du tout).

Mais pourquoi je vous parle de ça ?

Depuis la sortie de Windows 10 je n’ai jamais eu autant de réflexion sur le fait que j’utilisais Windows au quotidien de la part de « libristes low-cost ».

Au même titre que MLP, les journaux télés abrutissants et la CNIL il semblerait que ces « libristes low-cost » (ma définition arrive) ait enfin compris que OUI nous étions plus le produit des entreprises que leurs clients. Bienvenue dans le monde réel Néo …

Le meilleur dans tout ça que c’est rarement un gars qui utilise FreeBSD, Arch Linux (eux ils sont plus occupés à parler du fait qu’ils utilisent Arch Linux 25 heures sur 24), des dérivés de Red Hat ou encore des OS réellement libres promus par la FSF qui me fait la réflexion, eux généralement dans leur globalité ne sont pas totalement allergiques aux OS proprio et utilisent plutôt souvent des Windows ou des Mac OS (ou ils laissent les autres vivre, tout simplement).

Non, ceux qui me font le plus souvent la réflexion sur mon OS fait par une multinationale c’est ceux qui utilisent Ubuntu et des trucs dérivés d’Ubuntu. Vous savez ? Oui vous le connaissez je vous dis, ce « libriste low-cost » qui respire et vis Ubuntu en participant à des Ubuntu Party une fois dans la semaine et en installant Ubuntu chez le plus de monde possible.

Oui, ces gens qui utilisent un système conçu par une société privée (Canonical) et qui envoie tout ce que vous tapez dans votre barre de recherche directement vers ses serveurs pour fricoter avec Amazon (oh un GAFAM !), la fonctionnalité n’est plus activée par défaut sur la 16.04 (mais c’est toujours présent et réactivable à la prochaine mise à jour).

Pas convaincu ? Ubuntu est officiellement un spyware pour la FSF alors arrêter de vous prendre pour les croisés du libre les gars, vous vous faite du mal, et surtout arrêter de propager Ubuntu chez tous ces pauvres gens crédules qui croient en vous et pense que vous les sauverez des entreprises maléfiques …

D’ailleurs si vous utilisez Debian, Ubuntu, Arch Linux, Red Hat, CentOS, Fedora et autres, aucune de vos distributions n’est libre. Open Source, avec des licences plus ou moins permissives, mais rien n’est libre. Ceux sous FreeBSD vous êtes dans l’esprit.

Sinon, tant que j’y suis globalement vous êtes des gosses (je vais me faire des ennemis aujourd’hui moi).

La fragmentation n’a jamais été aussi forte et les moyens aussi gâchés pour des broutilles … J’ai deux exemples récents qui me viennent en tête.

Des mecs chez Debian ont boudé parce qu’ils ont perdu au vote populaire sur le choix du système d’init de Debian. Ils ont fait un fork nommé Devuan (qui sera enterré d’ici 3 ans comme la plupart des autres forks) tout ça parce (je n’ai toujours pas trouvé une réponse viable et logique).

D’un autre côté le fabuleux projet Let’s Encrypt a vu le jour avec un client officiel pas bien efficace pour la génération des certificats (selon les cas de figure).

Avec un code libre et un dépôt GitHub ouvert on aurait pu s’attendre a ce que la communauté apporte un soutien génial (ce qui est censé faire la force de l’open source) ?

Eh bien non en fait. Tu tapes Let’s Encrypt client ou ACME client et tu trouves un véritable cimetière de code pour faire un client de Let’s Encrypt.

Chacun a voulu faire son bout de client dans son coin et au final, tu dois avoir une intégration plus ou moins foireuse disponible avec presque tous les langages qui ont existés …

Par contre le client officiel tourne toujours sur 3 pattes et n’est toujours pas compatible nativement avec Nginx de façon stable (bon, sur certains choix les mecs de chez LE son pas très fins non plus).

Ça, c’était deux exemples, mais au final la fragmentation n’a jamais été aussi forte et donc les ressources n’ont jamais été autant gâchées. Tu peux même choisir ta propre distribution Linux selon ta religion ou tes goûts musicaux maintenant …

Et c’est vraiment dommage.